August Fruythof a quitté cette terre le 6 juillet 1985 à l’âge de 78 ans. Son livre, dont il avait suivi avec enthousiasme la traduction française, n’a paru que trois mois plus tard…La mort a fini par avoir raison de cet homme qui surmonta tant de périls par amour de son pays, la Belgique.

Arrêté par trahison, mis au secret, torturé, enchaîné dans une cage puis envoyé dans l’épouvantable camp de Flossenbürg, il nous raconte, en style direct, cet enfer.

En Bretagne ce sont environ 4 000 déportés dans les cinq départements dont approximativement 500 femmes et une cinquantaine d’enfants de moins de 15 ans. Parmi eux, 1 850 environ auraient succombé. Aujourd’hui Isabelle Le Boulanger s’attache à la parole des descendants de déportés. Ces témoignages sont la transmission de la mémoire de la déportation des intéressés à leurs enfants ainsi que de l’impact du traumatisme sur la vie du déporté et ses effets transgénérationnels.

Chronologie-indicative-03-2021

liste-des-otages-07-2021

sources

Liberation of Flossenbürg Concentration Camp